Réinventer l’expérience de l’événementiel en temps de pandémie

En décembre 2020, nous avons eu l’occasion de participer au Digital Event organisé par notre école, l’École Supérieure du Digital de Lyon.

Durant deux semaines, nous avons du répondre au problème challengeant des expériences de salon durant la période de la pandémie. Le but était de trouver une solution afin de permettre aux organisateurs de salons de pouvoir continuer leur activité, durant cette année difficile. Effectivement, en pleine crise sanitaire de la Covid 19, aucun salon n’a pu avoir lieu et le secteur de l’événementiel doit se réinventer. Les prestataires doivent donc rivaliser de créativité et d’innovation, avec plus ou moins de succès, pour soutenir le grand public mais aussi les professionnels du secteur.

Après avoir analysé les solutions déjà existantes, nous avons du imaginer un dispositif qui puisse être utilisé soit par un prestataire de salon, soit par les professionnels d’un secteur d’activité participant habituellement à un salon. Notre solution devait permettre de remplir les objectifs traditionnels d’un salon : visibilité et communication, prospection et fidélisation, ainsi que des synergies professionnelles.

Après avoir réalisé plusieurs journées d’interviews et de recherches utilisateurs en tout genre, nous avons pu récolter assez d’informations et de données pour pouvoir déterminer nos enjeux.

Que cherchons nous à savoir ? Les comportements avant la pandémie, les comportements / usages actuels face à la situation, les degrés de réticences/appréhensions ou d’engouement pour les solutions à distance, la pertinence et limites des solutions actuelles et la cause des limites, les besoins émergents face à ces défis.

Voici le constat de nos recherches utilisateurs :

Et voici le constat général des enjeux évoqués précédemment :

Suite à nos recherches et à la définition de nos enjeux, il nous a semblé pertinent de réfléchir à une problématique particulière afin de pouvoir recentrer notre travail au maximum. Pour cela, voici la problématique finale que nous avons formulé :

Comment accompagner les organisateurs de salon dans leur choix de solution digitale pour diversifier leur offre de service ?

Il est donc maintenant temps de s’intéresser à notre cible. Est ce que l’on peut s’adresser à toutes les typologies de salon ? Effectivement, certains salons ne sont pas pertinents à distance ; par exemple les conventions de tatouages où la principale activité est de tatouer des visiteurs : impossible à distance. Il en va de même pour les foires où la pertinence se fonde sur les relations humaines et les échanges. Nous avons donc décidé de se concentrer sur les exposants à moindre envergure, qui sont le plus touchés par la crise sanitaire, puisqu’ils n’ont pas forcément toutes les clés en main pour créer des salons à distance (temps, ressources, etc).

Afin d’illustrer au mieux nos cibles, nous avons réalisés deux User Story :

user story 1, monica
user story 2, joe
user story 3, rachel
user story 4, joe
user story 5, monica

Après avoir défini nos fonctionnalités clés, il était grand temps de se pencher sur du concret : la création de notre plateforme. Pour cela, nous avons choisi le nom Maestro ; Maestro est un titre honorable que l’on donne à un musicien prestigieux. Il s’agit en général d’un musicien parvenu au plus haut degré de son art. Pour nous, cette plateforme est un service pour aider les organisateurs à devenir meilleur dans leur gestion de salon. Ce nom fait écho au terme “régisseurs” que l’on utilise pour définir les accompagnateurs qui viennent tout organiser et planifier pour l’organisateur.

Voici la vidéo de présentation finale de notre projet :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.